Le tout premier roman de Vincent Tellier,17 ans.

Sa passion pour l’écriture a commencé à ses 10 ans, alors qu’il n’était encore qu’un jeune garçon. Aujourd’hui, le lycéen a décidé de terminer le manuscrit démarré 6 ans plus tôt et nous propose un récit saisissant, qui nous interroge notamment sur les relations humaines en situation de crise.

Ils en parlent

Découvrez 

AU NOM DE LA LIBERTE

de Vincent Tellier, VT-EDITIONS

Préambule

L’histoire plonge le lecteur dans une France en ruine, trente-trois ans après qu’une catastrophe soit venue anéantir la quasi-totalité de la population. Paris, surnommée la « Ville Morte », est inhabitable à cause des radiations et entourée par un Mur infranchissable. Les quelques survivants demeurent donc cloîtrés sous terre. 

Alors que tout semble perdu, certains refusent d’abandonner le combat pour la survie de l’humanité. Animés par la perspective d’une vie meilleure, sans guerre, ils vont entreprendre une ultime tentative pour s’en sortir… 

« Partager des émotions et faire vivre au lecteur une aventure palpitante »

C’est cette volonté de partager des émotions et d’essayer de faire vivre au lecteur une aventure palpitante, qui m’ont motivé à écrire ce livre.